Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 16:07

Alduy-Pujol : difficile d’aller plus loin dans la méthode Coué!

PerpignanCentredelMon2.JPGLes enseignes commerciales, même les plus solides, se désengagent une à une du centre commercial de Saint-Assiscle, les bureaux ne trouvent pas davantage preneurs. Mais Jean-Paul Alduy, fidèle à ses habitudes, ne voit rien de grave dans tout cela. «Je suis convaincu de l’envol économique du Centre del Mòn» a-t-il déclaré récemment à la presse. On a pourtant plutôt l’impression d’assister à un crash.

Jean-Paul Alduy, encore une fois, ne veut pas voir la réalité: Perpignan est une ville où la pauvreté et la précarité frappent durement, encore plus en temps de politiques d’austérité. Était-il bien judicieux de lancer un énième centre commercial dans une ville suréquipée dans sa périphérie par la grande distribution, au point de mettre en péril toute l’activité commerciale du centre ville? Le porte-monnaie des habitants de l’agglomération n’est pas extensible! Par dessus le marché, il est impossible de se garer à proximité de ces commerces si ce n’est dans un parking souterrain hors de prix.

Il ne faut, bien sûr, pas compter sur les Alduy et Pujol pour tirer les enseignements qui s’imposent. Face à une telle incurie, à l’absence coupable de prise en compte de la réalité économique et sociale d’une ville en déshérence, beaucoup se demandent aujourd’hui s’il y a encore un pilote dans l’avion, ou s’il va ailleurs que dans le mur. La récente valse-hésitation autour du sens de circulation du boulevard Clémenceau est, à cet égard, édifiante.

Alduy n’en a cure et s’enferre dans les cocoricos ou le déni. Avec lui, s’il y a des problèmes, c’est toujours la faute aux autres, la SNCF, la RENFE, l’État français, l’État espagnol, enfin à tout le monde ou presque…

En réalité le commerce et les Perpignanais iront mieux quand le pouvoir d’achat ira mieux, quand les besoins des habitants, le développement cohérent et harmonieux de la cité seront au cœur de la politique municipale.

Quand on se débarrassera pour commencer, de ces politiques d’austérité qui font tant de mal aux ressources des gens, au seul bénéfice de financiers qui ne viennent jamais faire leurs courses au «Centre del Mòn»! Politiques d’austérité qui ont la faveur du maire actuel comme du précédent.

Nicole GASPON

* article paru dans le Travailleur Catalan du 12 septembre 2013

Partager cet article

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Perpignan vu par le PCF
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la section PCF de Perpignan
  • Le blog de la section PCF de Perpignan
  • : Communiqués, informations et activités de la section PCF de Perpignan
  • Contact

Recherche