Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 09:04

Tout comme l’orientation libérale clairement assumée par le trio Hollande-Valls-Macron conduit le pays à l’impasse, la gestion ininterrompue depuis plus de 55 ans de la droite sur notre ville aggrave les conditions de vie des plus vulnérables.

A Perpignan, comme en France mais aussi dans toute l’Europe, lutter contre la dérèglementation sociale et l’austérité devient la priorité numéro un de tous ceux qui aspirent sincèrement à l’égalité, la fraternité, la justice sociale… Des forces immenses existent pour mener ce combat, pour éviter le piège dans lequel on veut nous enfermer. Celui où droite et extrême droite réaliseraient un grand chelem aux prochaines échéances électorales. Le FN ne peut en aucun cas représenter une alternative crédible à la situation politique pour notre ville, notre région ou notre pays. Quand ils ne sont pas dans la complicité avec le maire, ses élus au conseil municipal ne sont qu’une «opposition» factice.

Même si Hollande et son gouvernement ont renié leurs promesses, la gauche n’en est pas pour autant dépassée. Nous avons pour ambition de la rassembler sur des bases claires et sincères, de lui ouvrir une nouvelle voie en y associant largement les citoyens pour construire d’autres perspectives économiques, sociales et écologiques. C’est le sens de l’implication du PCF et de ses militants dans la construction de listes de large rassemblement pour les élections régionales regroupant toutes les forces du Front de Gauche, les Verts et tous ceux qui sont prêts à mener cette bataille.

N’hésitez pas à nous rejoindre dans ce combat pour l’avenir.

Construire un autre avenir!
Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique
commenter cet article
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 17:31
Perpignan: Chantiers d'espoir

L’appel national «Chantiers d’espoir» et le processus qu'il initie sont nés de l'urgence de reconstruire une perspective commune face aux inégalités qui explosent, à la stigmatisation, au déclassement et à l'abandon organisé de franges entières de la population...

Comment un Président élu avec la force de 17 millions de voix a-t-il pu mettre en œuvre une politique qu’il dénonçait hier? Comment une partie de la gauche, qui affirmait pourtant un idéal de changement, de progrès social et de justice, a-t-elle pu à ce point tourner le dos aux exigences qui l'ont portée au pouvoir?

Pour nous, cette sidération s’est transformée en colère qui s’est exprimée par de multiples mobilisations sociales portées par des associations, des syndicats, des partis ou des collectifs. Pour d’autres, cette sidération s’est traduite par un désintérêt de la politique et l’abstention, ou pire encore par un vote de repli et de haine.

Nous refusons de laisser les responsables politiques au pouvoir mener notre pays dans le mur. Nous refusons le «il n’y a pas d’autre solution possible» qui sert de prétexte à tous les renoncements. Cette impasse de la soumission renforce le poids des idées de régression, galvanise le Medef, accélère le retour d'une droite revancharde et place l’extrême droite au cœur du débat de société.

Nous refusons la logique libérale et productiviste qui détruit nos vies, enferme des millions de gens dans le chômage et la précarité et menace l’avenir de la planète.

Nous croyons aux valeurs d’égalité, de justice et de solidarité dont la gauche a été porteuse historiquement. Nous voulons agir pour redonner goût à la citoyenneté, à la fabrication de la politique et de la démocratie, et inventer les contours d’un projet émancipateur du XXIe siècle.

Nous pensons que le temps est venu de prendre la parole pour tous ceux qui, par-delà leurs différences, partagent ce constat. Membres ou pas d’une association, d’un syndicat ou d’un parti politique, nous pouvons faire renaître l’espoir.

Nous voulons dépasser la résignation et proposons d’échanger pour construire ensemble un autre chemin collectif.

Dans cette perspective, nous vous proposons une rencontre à Perpignan, comme dans de nombreuses villes de France, pour tracer un nouveau chemin et redonner des couleurs, de la saveur et du tranchant aux valeurs d’égalité et de liberté, de faire émerger une alternative à gauche porteuse d’une politique, citoyenne, féministe, écologiste et solidaire. Rejoignez-nous:

Samedi 11 avril à 15 heures, Salle du Vilar

Salle située rue du Vilar, au cœur du Moulin à Vent, au-dessus du stade et de l’église.

Ensemble dans notre diversité, faisons naître un nouvel espoir à gauche!

Monique BORDAS, Richard MACIA, Francis DASPE, Michel FRANQUESA, Jean-Malik LEMAIRE

Faites connaître cette initiative, signez et faites signer cet appel www.chantiersdespoir.fr

Parmi les 500 premiers signataires de l'appel, Annie Ernaux (écrivaine) et Robert Guédiguian (cinéaste), Jean Auroux, ancien ministre du travail, Annick Coupé, syndicaliste, Jean-Pierre Dubois, militant des Droits de l’Homme; Caroline De Haas, militante féministe; les socialistes Frédéric Hocquard et Liem Hoang Ngoc ; Françoise Castex et Isabelle Attard (Nouvelle Donne); Emmanuelle Cosse et Cécile Duflot (EELV); Pierre Laurent (PCF), Jean-Luc Mélenchon (PG) et Clémentine Autain (Ensemble); les économistes Jean-Marie Harribey et Henri Sterdyniak; Roland Gori, psychanalyste, Susan Georges, essayiste, Laurent Pinatel, de la confédération paysanne...

 

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Initiatives
commenter cet article
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 13:20
Manifestons, le 9 avril!

S’ÉMANCIPER D’UNE AUSTÉRITÉ DESTRUCTRICE

Cette journée de grèves et de manifestations, unissant le public et le privé, à l’initiative de la CGT, de FO, Solidaires et de la FSU a pour mots d’ordre salaires, emploi, conditions de travail et mobilisation contre la loi Macron. Alors que le pouvoir Hollande-Valls ne cesse d’invoquer «la reprise est là», le vécu du monde du travail, des chômeurs et des précaires est différent.

La reprise: de quoi et pour qui?

À écouter les chantres de la rigueur libérale, les indicateurs passent au vert. Une seule reprise est certaine, c’est celle des profits et dividendes des plus grands groupes. Pour 2014, les entreprises du CAC 40 affichent une progression de 33% de leurs profits, 62 milliards d’euros dont les actionnaires se taillent la part du lion avec 56 milliards de dividendes et rachats d’actions. Une augmentation de plus de 30% ! Ce sont les sacrifices sur les salaires et l’emploi, ainsi que les cadeaux fiscaux et autres exonérations accordées par le gouvernement qui sont une des principales origines de ce dynamisme des profits.

Et les salaires?

Que cache la statistique sur le «salaire moyen du privé augmentant de 1,4% en 2014»? Un bon exemple: Renault. Dans le cadre des «accords de compétitivité» chers à Macron: gel des salaires en 2013, augmentation de 0,5% en 2014 et 8260 suppressions d’emplois d’ici 2016. Mais un salarié de Renault échappe à ces sacrifices, le PDG Carlos Ghosn. Sa rémunération en 2015 va augmenter de 169% à 7,2 millions d’euros. Ajoutons que pour ce monsieur, il s’agit d’un emploi à mi-temps, il reçoit aussi 7,6 millions d’euros au titre de PDG de Nissan. Dans la fonction pu- blique, le point d’indice est gelé depuis 2010, et les rémunérations nettes baissent du fait de l’augmentation des cotisations pour les retraites.

Pouvoir d’achat et dettes

La stratégie du gouvernement comme de l’Europe repose sur la conviction que l’austérité salariale relance la production alors qu’elle ne relance que les profits; que l’austérité budgétaire permet de résorber la dette, ce qui est faux. La dette publique cumulée de la France atteint 95% du PIB fin 2014 contre 92,3% en 2013. Cette stratégie est inefficace car l’austérité salariale et budgétaire pénalise les ménages, les PME et les collectivités locales et donc les sources d’activités et de consommation. Alors que la politique monétaire de la BCE favorise principalement les banques et les circuits financiers. Voilà pourquoi s’émanciper de l’austérité est à la fois une exigence revendicative d’aujourd’hui et un changement de cap nécessaire pour une issue à la crise.

Vite l’alternative

Les communistes et tout le Front de gauche appellent toutes les forces citoyennes, politiques et sociales disponibles à la construction d’un mouvement de gauche alternatif ample et populaire pour ouvrir à nouveau l’espoir. Communistes et autres composantes du Front de gauche, écologistes, socialistes refusant l’impasse actuelle, militants de Nouvelle Donne, citoyens, syndicalistes, militants de toutes causes... doivent converger pour le construire.

Rassemblement à PERPIGNAN 10 h 30, Place de  Catalogne

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Initiatives
commenter cet article
3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 12:56

A l'occasion des élections départementales, l'hebdomadaire le Travailleur Catalan présente cette semaine, un cantons perpignanais. Voici l'article concernant le canton Perpignan 3 dont le territoire s'étend sur une partie de Perpignan (St Jacques, St Gaudérique) et sur la commune de Cabestany...

Départementales 2015: canton  Perpignan 3
Repost 0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 21:21

Lancement de campagne sur le canton Perpignan 3 et sur le canton Perpignan 4, ce samedi 14 février. Ci-dessous les articles parus dans l'Indépendant du 15 février.

Départementales 2015: lancements de campagne
Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Lu dans la presse
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 14:18

A l'occasion des élections départementalmes, l'hebdomadaire le Travailleur Catalan présente cette semaine, deux cantons perpignanais. Voici l'article concernant le canton Perpignan 4 dont le territoire s'étire de La Réal jusqu'à Porte d'Espagne. Un canton qui regroupe l'ancien canton du Moulin à Vent avec une partie des anciens cantons St Jacques et Centre Ville.

Départementales 2015: canton Perpignan 4
Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Lu dans la presse
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 09:17

A l'occasion des élections départementalmes, l'hebdomadaire le Travailleur Catalan présente cette semaine, deux cantons perpignanais. Voici l'article concernant le canton Perpignan 1 dont le territoire s'étend sur tout le Vernet: les anciens cantons du Haut-Vernet et du Bas-Vernet  ayant été fusionnés.

 

L

Départementales 2015: canton Perpignan 1
Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Lu dans la presse
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 14:02
Solidarité avec le peuple grec!
Solidarité avec le peuple grec!

Contre le coup de force de la BCE Banque Centrale Européenne, les militants du PCF de Perpignan ont pris l'initiative de diffuser un texte (voir ci-dessous) et de faire signer une adresse à François Hollande en solidarité avec le peuple grec. Ils étaient présents samedi et dimanche place de la république et Place Cassanyes.

Après cinq années d'une politique d'austérité imposée par Bruxelles, le peuple grec, en votant Syriza, s'est prononcé pour une renégociation des accords et une réorientation de sa politique économique. Contrairement à ce qu'on entend souvent, le nouveau gouvernement grec n'exige pas l'effacement de la totalité de sa dette, et la négociation qu'il demande ne coûtera pas un sou au peuple français.

Deux jours avant les élections grecques, la BCE se déclarait prête à injecter plus de 1100 milliards d'euros dans le système européen pour racheter les dettes d'Etats. Sa décision aujourd'hui de fermer le robinet pour la Grèce est une mesure de rétorsion politique contre l'expression démocratique d'un peuple. Cherche-t-on à faire un exemple pour dissuader d'autrtes pays de s'engager dans des voies nouvelles de sortie de la crise? C'est jouer avec le feu et prendre le risque d'une catastrophe aux conséquences imprévisibles qui n'épartgnera personne, d'un nouveau recul de l'idée européenne elle-même, au seul bénéfice des forces d'extrême droite.

Ainsi la Grèce aujourd'hui, c'est agir dans l'intérêt de tous les peuples d'Europe.

Lors de sa conférence de presse, François Hollande a appelé au "respect du vote des Grecs". Exigeons qu'il agisse en ce sens et qu'il intervienne pour que la Banque centrale jouer un rôle positif permettant à la Grèce de reconstruire son appareil productif par la demande sociale, de conforter ses services publics indispensables à la relance économique, de lutter contre la corruption, de réformer sa fiscalité pour faire payer les plsu fortunés et de s'engager dans un nouveau mode de développement.

Repost 0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 23:03
Espagne: la République est de retour. De 1931 à Podemos
SAMEDI 7 FEVRIER à 18 h, Maison communiste, 44 route de Prades.

Dans le cadre du 76ème anniversaire de la Retirada, la fédération du PCF 66 vous invite, à la présentation du dernier livre de Jean Ortiz, universitaire, « Espagne : La République est de Retour. De 1931 à Podemos », suivi d’un débat qui naturellement évoquera l’ascension de Podemos en Espagne.

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 23:30
Assemblée citoyenne: ce n'est qu'un début...

PERPIGNAN :Et maintenant, quels prolongements? Dans la salle des Libertés, plus d’une cinquantaine de citoyens a répondu présent à cette invitation au débat, inscrite dans la démarche du Front de gauche.

«Lorsqu’au mois de novembre est né le projet de cette réunion citoyenne, nous étions loin d’imaginer dans quel contexte, elle se tiendrait.» C’est ainsi que Jean-Malik Lemaire, a démarré son propos pour lancer le débat de cette assemblée citoyenne. C’est en faisant signer des cartes pétitions adressées à François Hollande pour protester contre la trahison de ses engagements et exiger une politique de gauche qu’est née l’idée de rassembler ceux qui ne se résignent pas et de leur proposer de s’investir dans la construction d’une alternative de gauche à la politique d’austérité. Une nécessité au vu de l’actualité récente (formidable mobilisation du 11 janvier, victoire de Syriza) qui renforce l’idée que les citoyens doivent se réapproprier la chose politique. Que retenir du riche débat au cours duquel de nombreux thèmes ont été abordés?

L’élan né le 11 janvier doit trouver des prolongements, même si les appréciations sur l’analyse de la mobilisation divergent: présence du FN dans le cortège, pourcentage de mobilisation dans les quartiers… Ne pas qualifier tous les arabes de musulmans et être précis dans les mots employés est une nécessité pour ne pas amalgamer musulmans et intégristes.

La victoire de Syriza en Grèce suscite beaucoup d’espoir mais l’alliance avec un parti souverainiste soulève une certaine incompréhension. La réussite du nouveau gouvernement grec peut avoir des répercussions dans toute l’Europe.

La place et les moyens donnés à l’école publique, la laïcité ont aussi été abordés notamment pour mettre en garde contre les effets d’annonce et les fausses solutions.

Mais au-delà des échanges sur l’actualité, des propositions ont aussi émergé. «Il faut chercher ce qui rapproche!» avance un intervenant. «La citoyenneté c’est le rassemblement. Les jeunes sont malmenés, le premier problème c’est l’emploi.», lui répond en écho un autre. «On a besoin d’idées neuves, il faut faire des propositions.» poursuit un autre. Et de premières idées fusent. «Les gens doivent s’occuper de leur quartier.» «Il faut privilégier les circuits courts.» «Voter oui, mais il faut nous rendre des comptes.»…

En écho à la formule lancée dans le propos liminaire «Ce formidable élan ne doit pas rester sans suite.», cette réunion aura des prolongements. Plusieurs participants ont décidé de se revoir pour préparer une suite à cette rencontre et prévoir une prochaine réunion avec un thème ciblé. Ce n’est qu’un début…

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Front de Gauche
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la section PCF de Perpignan
  • Le blog de la section PCF de Perpignan
  • : Communiqués, informations et activités de la section PCF de Perpignan
  • Contact

Recherche