Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 14:58

Chère, cher camarade,

 

 

Nous avons décidé ensemble un chemin difficile, mais rien ne me le fera regretter. Nous avons mené ensemble une campagne de terrain, proche des préoccupations des gens, faisant apparaître les véritables enjeux de cette période, face à la crise, face aux politiques libérales menées par la droite et relayées dans notre région par Georges Frêche… Certes, nous n’avons pas atteint tous nos objectifs, mais au regard des bons résultats que nous avons enregistrés, cela marque pour moi le virage nécessaire que beaucoup attendaient du PCF en Languedoc Roussillon et plus précisément dans les Pyrénées Orientales.

 

Dans cette démarche que nous avons initiée, l’étape que nous avons franchie doit être un point d’appui dans le rassemblement des forces de gauche antilibérales et anticapitalistes. Il est désormais de notre responsabilité de la faire vivre sous toutes les formes qui pourront permettre l’adhésion, l’élargissement et le déploiement de notre rassemblement. C’est à cette condition que nous pourrons véritablement être libre de nos choix en Languedoc Roussillon.

 

 

 

Philippe Galano

Secrétaire Vie Du Parti

 

 

Perpignan le 17 mars 2010.

 

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Régionales
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 15:09

 

Nous remercions les électrices et électeurs qui nous ont apporté leurs voix au premier tour.

 

Le score obtenu est un point d’appui pour la construction d’une alternative politique pour le monde du travail.

Nous avons mené campagne sur un programme de rupture avec la droite et les politiques d’accompagnement du capitalisme.

 

Nous avons défendu :

  • la priorité au service public :
  • l’utilisation de l’argent public soumise à des critères écologiques et sociaux,
  • le refus de la compétition entre les territoires pour un aménagement solidaire et respectueux de l’environnement.

 

Nous avons mené une campagne très active (près de 300 réunions publiques) avec une mobilisation militante sans précédent.

 

Nous constatons avec regret que la personnalisation de la campagne a occulté le débat de fond, que la décision tardive de la direction nationale du PS a brouillé les cartes et permis une opération de victimisation de la part du président sortant. Celui-ci a d’ailleurs bénéficié de forts soutiens à droite et n’a pas rassemblé l’électorat de gauche puisqu’un quart de l’électorat qui s’est exprimé a voté pour les trois listes de gauche. Le score important du Front National rend plus nécessaire encore la construction d’une gauche de combat capable de répondre à l’urgence sociale.

 

Pour le second tour, à l’échelle nationale nous appelons à battre la droite. En Languedoc Roussillon, nous appelons bien entendu à ne donner aucune voix à la droite et l’extrême droite

 

Cependant, avec la liste conduite par le président sortant, aucune politique de gauche ne pourra être mise en œuvre dans notre région.

 

Ensemble, nous poursuivrons le combat contre la politique de la droite en participant aux mobilisations sociales, notamment, dès le 23 mars, pour la défense de la retraite à 60 ans.

 

En tout état de cause, le rassemblement unitaire de la gauche de transformation sociale « A Gauche Maintenant ! » continue.

 

René Revol, François Liberti, David Hermet

 (http://www.agauchemaintenant.fr/Elections-regionales)

 

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Régionales
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 15:07

Résultats dans les P.-O.

 

Frêche (divers gauche) : 30%

 

Couderc (UMP) : 23%

 

Jamet (FN) 13%

 

Roumégas (EE) : 9,5%

 

Revol (Ex G) : 8,7

 

Mandroux (PS) : 7%

 

Il n'y aura donc pas de liste de gauche au 2ème tour

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Régionales
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 03:56
InvitReunionsThematiques.jpg
Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Régionales
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 15:02
TER
TER-1.jpg

Appel à mobilisation

 

Cher, chère camarade, 

 

Une action pour la défense du TER est prévue jeudi 4 MARS à partir de 7h30. Nous distribuerons aux voyageurs des billets de train

sur lesquels figureront nos propositions pour le maintien  et le developpement des TER en région avec la SNCF  

face à la menace de l'ouverture du transport voyageur à la concurence dès 2012.

 

Venez nombreux


 

 

Bien amicalement

Philippe Galano


Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Régionales
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 17:04

POLITIQUE - Un indice: il est de gauche... (là je suis pas d'accord avec 20 minutes !!)

 

Eh oui, c'est Georges Frêche. De passage dans les locaux de 20minutes.fr, le président de la région Languedoc-Roussillon s'est prêté au jeu des questions-réponses avec nos internautes. Et au cours d'une de ses digressions, le candidat banni du PS a livré son sentiment sur la pauvreté en France.

 

>> Retrouvez l'interview de Georges Frêche en vidéo en cliquant ici


Evoquant la situation en Chine, en Inde, ou encore dans le nord-est brésilien, l'ancien socialiste s'est fendu de cette analyse comparative: «Les pauvres en France, c'est des favorisés par rapport à la moitié de l'humanité». L'argument choc: dans ces pays, ils n'ont ni RMI ni RSA. Du coup, «les pauvres sont pauvres, ils sont misérables».

 

http://www.20minutes.fr/article/387210/Politique-Qui-a-dit-Les-pauvres-en-France-c-est-des-favorises-par-rapport-a-la-moitie-de-l-humanite.php

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Régionales
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 16:16
Environ 200 personnes s'étaient déplacées lundi soir pour inaugurer la permanence perpignanaise d'"A gauche maintenant", en présence du président du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon.

Ils le répètent à l'envi : "Notre rassemblement est inédit". Les membres de la liste "A gauche maintenant" qui regroupe le Front de gauche (Parti communiste et Parti de gauche), le NPA et Initiative citoyenne, espèrent désormais obtenir un score inédit (un récent sondage créditant la liste de 11 % des suffrages). Un score leur permettant de "passer devant Europe Ecologie et être la première liste de gauche" (L'Indépendant du 19 février). Et pour atteindre cet objectif, les colistiers de René Revol, tête de liste régionale, ne ménagent ni leurs efforts (plus de quarante réunions publiques programmées dans les P.-O. jusqu'au 12 mars, 162 dans toute la région) ni leurs effets. Y compris médiatiques.

parti-communiste-perpignanjl-melenchon-regionales2010.jpgUn scrutin à secousses telluriques
Ainsi donc, après la venue d'Alain Krivine la semaine dernière, c'était avant-hier soir au tour de Jean-Luc Mélenchon d'être accueilli à Perpignan par les membres de la liste des P.-O. menée par Jean Boucher (NPA). Un nouveau soutien de poids que ce président du Parti de gauche qui prédit un scrutin à secousses telluriques. "Ici va se produire un séisme politique, j'en suis certain, a-t-il affirmé, l'autre gauche a une véritable chance de mener au second tour." Un optimisme que Jean-Luc Mélenchon assoit sur un leitmotiv : le sérieux. "Nous menons une campagne sérieuse pour d'abord bien contenir la droite, nous sommes la force sérieuse. L'élection régionale a pourtant été en grand danger de folklorisation à cause de l'attitude de la rue de Solférino (siège du PS-ndlr) mais fort heureusement, la population ne s'y est pas laissé prendre. Aujourd'hui, le cycle est enfin plus constructif", estim e le président du Parti de gauche qui pourrait sortir renforcé du scrutin. Y compris, et peut être même surtout, nationalement. "Bien sûr que ce scrutin a valeur de test national, sourit-il, la charge symbolique est très forte ici en Languedoc-Roussillon. C'est là que nous avons la plus grande chance de virer en tête. Tous les éléments sont réunis. On a une bonne tête de liste et on travaille avec sérieux. On peut être président de la région." Prochaines réunions publiques d'"A gauche maintenant" ce soir à 18 h à Toulouges et Caudiès-de-Fenouillèdes, à 20 h à Olette et Villelongue-dels-Monts, demain à 18 h à Saint-Paul-de-Fenouillet et Cerbère et à 19 h à Saint-Laurent-de-Cerdans.

Frédérique Michalak

http://www.lindependant.com/articles/2010-02-24/j-l-melenchon-ici-va-se-produire-un-seisme-135188.php
Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Régionales
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 09:16

Engagés dans des partis différents ou sans appartenance politique, nous nous retrouvons régulièrement ensemble pour défendre les services publics, l’emploi, le pouvoir d’achat, les retraites, les droits et  libertés ….

Les divers mouvements sociaux auxquels nous avons participé se sont heurtés à la mise en place d’une politique autoritaire et libérale qui s’accélère depuis l’élection de Sarkozy… Le manque de perspective politique alternative crédible a marqué les limites des grandes mobilisations unitaires.

 

La volonté d’union a abouti, en Languedoc-Roussillon, à un accord entre PCF, Parti de Gauche, NPA, FASE, Alternatifs… pour présenter une liste de la gauche rassemblée autour d’un véritable projet. C’est une situation nouvelle, porteuse d’espoir qui peut permettre de faire bouger les choses dans un monde politique où guerre des clans, des egos, ambitions personnelles… éclipsent trop souvent le devoir de répondre aux attentes des électeurs !

 

Cette démarche est une occasion de donner un véritable élan à nos luttes,

de mettre la région en résistance face à la casse des services publics et de l’emploi.

Nous sommes décidés à ne pas la laisser passer !

 

Comme nous, impliquez-vous dans la campagne, participez en relayant cet appel !

Pas une voix ne doit manquer dès le 1er tour !

 

Comme nous, votez et faites voter pour les listes

« A GAUCHE MAINTENANT ! » conduites par

René REVOL (région) et Jean BOUCHER (P.O)

 

Le nom (et l’intitulé choisi) pourront être publiés dans la presse.

 

Contact : Michel FRANQUESA  e-mail :quesou@orange.fr  tél :06.82.04.63.07

___________________________________________________

 

Liste des 187 premiers signataires :

ABRAMSON Pierre-Luc (Professeur émérite Université), ADIBA Georges (Militant associatif), ADIBA Ginette (Retraitée), AKHRIB Florence (Militante associative), ALEXANDRE Gérard (Militant syndicaliste), ALMERAS Pierre (Militant syndicaliste), ALVAREZ Jean-Louis (Conseiller Général), ANCONA Albert (Président d’une association citoyenne locale), ANGLARET Marc (Militant syndical et politique), ARGENCE Chantal (Syndicaliste, enseignante), BASTIDE Serge (Retraité cheminot, militant syndicaliste et associatif), BELET Rémi (Principal de collège honoraire), BERNABE Antoine (Militant CGT EDF-GDF), BERNABEU Antoine (Cheminot retraité), BLANC Hélène (Retraitée), BLANC Maryse (Retraitée), BORREILL Daniel (Formateur à la SNCF, militant CGT), BORREILL Pascal (Cheminot syndicaliste), BOUNIHI Djilali (Fonctionnaire), BOURQUARD Véronique (Professeur des écoles), BOY Jean-Paul (Militant syndicaliste et associatif), BRIONES Joachim (Retraité SNCF), CADEAC Jean-Jacques (Agent commercial), CAMPS Joëlle (Professeur des écoles), CANADELL Noëlle (Militante associative), CANAL Evelyne (Cheminote retraitée, syndicaliste), CANAL Jo (Militant associatif), CASTANIER Roland (Directeur d’école), CASTILLO J-Pierre (Contrôleur La Poste, Président association), CATHALA Rémi (Cadre territorial), CAVERIVIERE Anthony (Militant syndicaliste, privé d’emploi), CAVAILLE Michel (Membre du Centre Cultural Catala), CAVAILLE Pierrette (Retraitée), CHATARD Françoise (Assistante sociale, syndicaliste), CHAVARD Christiane (Syndicaliste), CHAZARENC Emma (Enseignante syndicaliste), CHIROLEU Robert (Retraité), CHOLET Bernard (Cheminot retraité), COME Claude (Enseignant retraité), COME Montserrat (Enseignante retraitée), CORONAS Michel (Militant  syndicaliste et économie sociale), COSTE Claudine (Militante RESF), COUDERT Alain (Retraité douanes), COUDERT Corinne (Auxiliaire de vie), COUDERT Marie-Thérèse (Demandeuse d’emploi), COUDERT Marylise (Retraitée enseignement), DE GRANDSAIGNE Julienne (Secrétaire retraitée, Militante UNRPA), DELAY Dany (Retraitée Education nationale), DELAY Denis (Médecin généraliste), DEPRE Roger (Chargé d'études, militant syndical), DEVAUX Michèle (Principal de collège honoraire), DIAZ Frédéric (Militant associatif), DIEGUEZ Christian (Retraité), DUROURE Anita (Militante associative), EGEA Jeanne (Employé de mairie, CGT), ERLANGER Manuel (Chômeur), ESCARO Robert (Militant associatif), FELIEU Bernard (Militant syndicaliste CGT), FELIX Françoise (Professeur LP en retraite, dirigeante association citoyenne), FIGUEROLA Nadège (Professeur des écoles), FISSIER Yannick (Militant syndical), FONT Stéphanie (Syndicaliste), FLORIAN Lou (Artiste), FRANQUESA Michel (Ancien responsable syndical), FRASSINELLI Yves (Enseignant), GASPON Michel (Directeur de Cio retraité), GASPON Nicole (Conseillère municipale Perpignan), GALY Denise (Militante droits des femmes), GAUBY Georges (Cheminot, syndicaliste), GAUBY Marie-Carmen (Syndicaliste et Conseillère Prud’homale), GAUBY Yves (Maçon, militant CGT, vice président du Conseil des Prud’hommes), GENTILLEAU Bernard (Militant syndical et associatif), GERMA Françoise (Professeur), GIRONELL Gérard (Enseignant et militant syndical), GONZALEZ Philippe (Militant syndical), GOUDIN François (Retraité), GRANMONT René (Professeur agrégé), GRISENTI Martine (Maître de conférences Université), GUERRERO Monique (Militante associative), GUGLIELMI Véronique (Maître de conférences), GUICHARD Jérôme (Créateur de site internet), GUILLAUD Chantal (Professeur de lettres retraitée), GUY Jérôme (Professeur des écoles), HERBAIN Danielle (Conseillère municipale Amélie les Bains), HERNANDEZ Monique (Militante syndicale), HILLEL Monique (Militante associative), HILLEL Roger (Professeur honoraire Université), JENNAR Raoul Marc (Militant écosocialiste), KAMINKER Jean-Pierre (Universitaire retraité), LACLARE Patrick  (Militant syndicaliste), LANTERMINO Nicole (Directrice de résidence personnes âgées), LE DANTEC Eliane (Enseignante chercheure en sociologie), LEBALLEUR Evelyne (Militante associative), LEBALLEUR Hervé (Imprimeur), LEBALLEUR Yves (Retraité), LEGENDRE René (Dirigeant associatif), LEGROS Jérôme (Chauffeur), LEGROS Katia (Ouvrière agricole), LESPARRE Marie-France (Militante associative), LLORET Eric (Chomeur), LONGIN Jeanne (Retraitée de l’enseignement), MAJESTER Jacques (Responsable syndical milieu retraité), MALET Georges (Syndicaliste cheminot), MALET Nathalie (Syndicaliste), MALLEA Jacky (Militant associatif), MANAS Gabriel (Syndicaliste, président d’association caritative), MANCHON Raymond (Vigneron coopérateur Modef), MANDINE Jacques (Militant associatif), MARC Adrien (Educateur sportif), MARC Michel (Directeur d’école spécialisée), MARKOVITCH Nicole (Médecin), MARTINEAU Christine (Enseignante), MARTINEZ Maryse (Militante syndicale), MARTINEZ Michel (Directeur de centre social), MARTY Bernard (Retraité), MARTZLUFF Anne (Militante féministe), MARTZLUFF Michel (Maître de conférences Université), MAURAN Sylvain (Professeur d'université, syndicaliste), MAURIN Bernard (Instituteur retraité), MEGDOUD Jugurtha (Etudiant, Conseiller municipal), MEJEAN Geneviève (Cadre), MELLAL Farid (Syndicaliste étudiant), MESTRES Bernard (Travailleur social, militant syndical), MESTRES Stéphane (Enseignant), MOLINER Marc (Enseignant, syndicaliste), MOLLARD Evelyne (Retraitée), MONTAGNE Nadine (Militante syndicaliste dans l'aide à domicile), NATERA Marlène (Mère de famille), NEGRE Danièle (Conseillère municipale Canohes), ORHON Vincent (Militant syndicaliste étudiant), PAILHE Pierre (Vidéaste), PEREZ José (Cheminot retraité, militant CGT), PETIT Annie (Militante associative), PHILIBERT Jean-Marie (Enseignant et syndicaliste), PICQ François (Militant associatif), PINCE Guy (Enseignant, militant FSU), PISTIS Thérèse (Comédienne), PLACE Pierre (Responsable syndical), PONS Chantal (Retraitée Education nationale), PONS Hélène (Enseignante), PONS Jacques (Retraité Education nationale), PONS Nadine (Militante syndicale), PRIVAT Virginie (Professeur des écoles), PUGIBET Jean-Pascal (Professeur agrégé honoraire, syndicaliste), PUJOL Laurent (Chômeur), PUMAREDA Jacques (Maire d’Alenya), PUMAREDA Raymonde (Secrétaire de direction, conseillère municipale Elne), PUYAL Patrick (Conseiller Pédagogique), QUARETTI Jérôme (Animateur culturel), RAYMOND Jean Claude (Retraité fonction publique territoriale), RAYMOND Michèle (Cadre retraitée fonction publique territoriale), REGNIER Jean-François (Syndiqué CGT), REY Nicole (Responsable associative), RIDEAU Annie (Militante syndicale), RIO Roger (Syndicaliste PJJ), RIPOLL Jean-Pierre (Retraité), RIUS Daniel (Cadre infirmier CGT), RONCERO Jean-Charles (Militant associatif), ROUSSET Marc (Enseignant, militant syndical), RUEDA Antoine (Retraité, militant UNRPA), RUEDA Martine (Directrice de centre social fonctionnaire), RUMEAU Dominique (Salariée), SAINT-JOURS Yves (Professeur de droit émérite), SAINT-JOURS Jacqueline (Militante associative), SALLANNE Evelyne (Enseignante, militant syndicale SNEP-FSU), SALVAT Simon (Militant associatif), SANCHEZ Marie-Françoise (Cadre activités sociales EDF GDF), SANZ Raymond (Agent territorial), SEGOVIA Petra (Agent territorial), SENTIS Georges (Militant associatif), SERRA Gérard (Militant écosocialiste), SERRAMALERA Joseph (Militant syndicaliste), TASSEL Mathieu (Militant syndicaliste), TERRANCLE Alain (Retraité Fonction Publique Territoriale), TRABY Frédéric (Enseignant et militant syndical), TROTEL Alain (Retraité, militant syndical), VALS Christophe (Militant de l’école publique), VERDAGUER Francis (Militant politique et associatif), VERDAGUER Mireille (Secrétaire association), VIBERT Alain (Enseignant syndicaliste), VIBERT Brigitte (Militante associative et syndicale), VICENTE Germinal (Syndicaliste SNES), VIVES Alain (Syndicaliste CGT), WALLEMME Isabelle (Etudiante), ZAPARTY Ghislaine (Syndicaliste), ZAPARTY J-Claude (Militant syndicaliste et associatif)

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Régionales
commenter cet article
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 07:30
Politique / Social - Économie - Article paru le 14 janvier 2010

http://www.humanite.fr/article2758768,2758768

Élu régional sortant, l’ancien syndicaliste licencié en 2003 est candidat sur 
la liste du Front de gauche dans les Pyrénées-Orientales, en Languedoc-Roussillon.

Élu communiste régional sortant, ancien syndicaliste CGT des Autoroutes du sud de la France (ASF), Philippe Galano a été licencié en 2003 au moment du conflit sur les retraites. Son « crime »  : avoir organisé une manifestation et le blocage d’une autoroute. Avec cette particularité que c’est le ministre des Affaires sociales, François Fillon, qui a personnellement donné le feu vert à son licenciement, contre l’avis de l’inspection du travail. Toujours en combat contre une droite qu’il juge « de moins en moins républicaine », l’élu régional a accepté de se représenter, mais à certaines conditions qui étaient pour lui « impératives ». « Il était hors de question pour moi de repartir sur une liste conduite par Georges Frêche », le président de région récemment exclu du PS. « Pour moi, c’est une question démocratique. Au conseil régional, tout passe par lui, selon un système ultraprésidentialiste. Les élus se sentent inutiles. Pour résister à la politique de Nicolas Sarkozy, il faut faire des régions des lieux de construction citoyenne. »

Ensuite, il y avait l’enjeu propre à la construction de listes du Front de gauche, poursuit Philippe Galano, c’est-à-dire le « besoin d’une vraie rupture avec les politiques libérales ». Pour l’élu sortant, si la politique régionale est certes « différente de celle de la droite, on est encore loin du compte ». Exemple en matière d’aides aux entreprises  : « Il n’y a toujours pas de contrôle a posteriori de l’utilisation de cet argent », constate Philippe Galano. Lui souhaite que l’on conditionne l’octroi des aides « au respect de conventions passées avec l’entreprise touchant à l’amélioration du nombre et de la qualité des emplois, des salaires, et à la pérennité de l’activité », explique-t-il. Autre terrain sur lequel l’ancien syndicaliste appelle à une rupture franche avec le libéralisme  : celui de « la polarisation des richesses ». « Hors des limites de Montpellier et son agglomération, il y a le risque de territoires qui se désertifient, avertit-il. Ce dont la région a besoin, ce n’est pas de politiques qui se contentent d’accompagner les mesures libérales nationales, mais d’une authentique politique de gauche qui parie sur une autre répartition des richesses. »

Pour Philippe Galano, la liste du Front de gauche est en mesure de lever une dynamique citoyenne à gauche en faveur d’une nouvelle politique. D’abord par la construction collective d’un projet régional  : « Avec le Front de gauche, le programme n’est pas l’affaire d’un tête-à-tête avec le PS qui a sa vision de la politique régionale. Nous sommes un front de plusieurs organisations et de citoyens, où chacun amène sa spécificité, dans une élaboration vraiment commune. » Pour Philippe Galano, le premier tour, en permettant à cette voix de compter, est en mesure de changer la donne du rassemblement de la gauche au second tour, en l’envisageant autrement que comme un alignement derrière le PS. « Nous voulons le rassemblement de la gauche, car il est hors de question pour nous de laisser retomber cette région dans les mains de la droite », martèle l’élu communiste. Les citoyens de gauche ont en effet encore tous en tête l’expérience de gestion de Jacques Blanc, allié à l’extrême droite en 1998 pour se faire élire et rester président de la région. Reste à savoir dans quelles conditions ce rassemblement de la gauche se fera au second tour. « Plus le score du Front de gauche sera haut, plus l’exigence d’un changement politique à gauche se fera entendre », explique-t-il.

Sébastien Crépel
L'Humanité du 14 janvier 2010
Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Régionales
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 14:39

1er meeting - Pierre Laurent, tête de liste Ile-de-France
Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Régionales
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la section PCF de Perpignan
  • Le blog de la section PCF de Perpignan
  • : Communiqués, informations et activités de la section PCF de Perpignan
  • Contact

Recherche