Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 20:32
La victoire de Syrisa ouvre la voie...

La victoire de Syriza ouvre la voie au changement en Europe

Le peuple grec n'a pas cédé au chantage

Le montant de la dette publique grecque s'élève à 321,7 milliards ! Pendant des années, le peuple grec a été méprisé, dépossédé, asphyxié par les politiques dictées par la Troïka. Face a cette dette, ce mécanisme pervers qui étouffe la croissance, les grecs ont décidé dimanche de retrouver leur dignité et d'écrire une page historique. Déjouant toutes les pressions, les menaces et les tentatives de divisions, les grecs ont affirmé leur souveraineté et montré qu'il existe une autre voie en Europe que celle du diktat des marchés et de l'austérité. Ce dimanche, le peuple grec a préféré un programme de rupture qui mise sur la croissance par le retour de l’investissement public et par la relance de la consommation. Ils ont donné leur confiance à Alexis Tsipras qui mènera une lutte sans merci contre l’évasion fiscale et contre les oligarques armateurs qui se sont toujours arrangés pour échapper à l’impôt.

Une dette grecque qui pèse sur les contribuables français?

Inspirés par le FMI et la BCE, les médias français agitent les peurs: «si la Grèce annulait ses dettes, il en couterait 600 € par français». Faux! Contrairement aux idées reçues, ce sont les politiques d'austérités menées depuis 10 ans qui ont creusé la dette. L'économie s'est arrêtée: salaires, rentrées fiscales se sont effondrés... conduisant la Grèce dans un cercle vicieux, l'obligeant à emprunter à des taux très élevés, 9% sur 10 ans sur les marchés financiers, 3,5 % auprès des Etats et du Fond Européen. Ainsi chaque année la France récupère 80 millions d'euros au titre des intérêts sur la Grèce ). Les banques et les marchés profitent de la crise grecque. Syriza ne refuse pas de rembourser la dette, mais la part indue que les taux d'intérêts exorbitants ont creusé. Supprimer cette part de dette (qui représente 4,8% du PIB!) , c'est se donner toutes les chances de relancer l'activité dans la zone euro. La BCE pourrait financer cet allègement dans le cadre du plan d'investissement de 1100 milliards d'euros qu'elle envisage. Ainsi, les contribuables européens ne seraient pas, une fois de plus, mis à contribution pour rembourser les banques.

La Grèce rallume une étoile de l'Europe

La victoire de Syriza est un appui formidable pour nos luttes sociales, c'est un encouragement pour toutes les forces de gauche qui combattent l'austérité. Cette victoire montre que d'autres choix sont possibles, c'est une chance pour y faire bouger les rapports de force. François Hollande avait raté la possibilité de réorienter la construction européenne en 2012. L'espoir vient désormais d'Athènes. Dans toute l'Europe, portons ces solutions alternatives aux vieilles recettes libérales comme la loi Macron. Mettons toutes nos forces pour construire un rassemblement et une alternative de gauche, citoyenne et écologiste dans notre pays.

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 18:16
CHARLIE: Marche silencieuse

Détermination à faire vivre les valeurs de Liberté, d'Egalité et de Fraternité

Appel à l'unité nationale de toutes les forces républicaines face à la barbarie qui vient de frapper l'équipe de Charlie-Hebdo.

Le carnage barbare dont a été victime la rédaction de Charlie-hebdo nous plonge dans l'horreur et la peine et appelle une réponse nationale de grande ampleur. Pierre Laurent et la direction nationale du PCF appellent à ce que partout dans le pays s'exprime l'unité nationale de toutes les forces républicaines face à la barbarie.

Quand un journal est ainsi visé, quand des vies sont massacrées et dont la passion était l'information et la liberté d'expression, c'est bel et bien chacun de nous qui est visé, c'est la République qui est frappée en son cœur. Que les auteurs de ce crime abject soient arrêtés et jugés.

Nos pensées vont aux victimes, aux familles et aux proches. C'est le monde de la caricature, de l’impertinence, de l’humour, de l’amour de la vie que les terroristes ont voulu faire taire. Les relations de fraternité et de complicité que nous avions, notamment lors de la Fête de l'Humanité, avec les dessinateurs de Charlie-Hebdo, renforcent notre peine.

L'heure est aujourd'hui à rassembler autour des valeurs républicaines le maximum de forces, de citoyennes et de citoyens. Par millions, exprimons partout dans le pays notre détermination à faire vivre les valeurs de Liberté, d'Egalité et de Fraternité. Les militants communistes, les élus communistes et républicains, seront de toutes les initiatives qui, dans les prochains jours, permettront le rassemblement de la nation dans un esprit de grande confiance en notre peuple réuni sur l'essentiel, sans distinction des pensées philosophiques et politiques, de convictions religieuses.

Nous appelons à refuser les amalgames et les stigmatisations, à rejeter fermement les appels à la haine et aux racismes.

Une marche silencieuse aura lieu, Dimanche 11 janvier à Perpignan.

Départ de la place de Catalogne à 10 h 30

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Initiatives
commenter cet article
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 19:55
Le Front de Gauche en actions

Dimanche, place Cassanyes, nouvelles actions-débat avec la population. D'un côté six militants du PCF diffusant un tract appelant à la manif du 15 novembre, faisant signer une pétition adressée à Hollande condamnant sa politique et présentant les revendications des forces populaires. Une importante exposition d'affiches du PCF, du Travailleur Catalan et une autre: «Halte à la dictature de la finance qui dirige la France, Chassons-la!» Ni Sarkozy, ni Le pen, ni Hollande: Place au Peuple»

Un grand écho de cette nouvelle action offensive visant à rassembler tous ceux qui veulent une issue à la crise capitaliste. Journaux du TC et de l'Huma vendus, 5 adhésions au PCF et nombreux contacts à suivre. Belle matinée à reproduire ça et là. Tout à côté deux militants du Parti de gauche, faisaient voter pour une 6e République sanctionnant tout élu ne respectant pas ses engagements...

Voilà une démonstration du déploiement des forces Front de gauche dans leur diversité qu'il faut élargir à tous ceux et celles qui veulent apporter leur pierre à un changement de politique au plus tôt.

Yvan RAMEL

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Initiatives
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 07:26
Alternative à l'austérité: manif le 15 novembre

La coupe est pleine! Le pays s’enfonce dans la crise avec son cortège de misère, de chômage, de précarité, de violentes divisions. Depuis des années la droite et, depuis 2012, François Hollande, les gouvernements Ayrault et Valls poursuivent le même but dans le cadre des traités européens et en accord avec les dirigeants de l’Europe libérale: austérité, compétitivité par la baisse du coût du travail, reculs sociaux, coupes claires dans les dépenses publiques.

Ces politiques ont échoué partout comme elles échouent en France: elles nourrissent la crise, creusent tout à la fois les inégalités et les déficits. Dans son immense majorité le peuple rejette cette politique imposée sans débat et avec autoritarisme. Cette situation crée une grave crise politique dont la droite et l’extrême-droite porteuses de graves projets de régression tentent de tirer profit.

Il est temps d’arrêter cet engrenage. Il faut dire non à la loi de finances 2015 présentée par Manuel Valls qui, pour satisfaire les cadeaux faits au CAC 40, dans le cadre du pacte de responsabilité, coupe massivement dans les dépenses publiques. Il se traduirait par le recul des services publics et de ses missions, un étranglement financier des collectivités locales et de leur capacité d’investir. Il faut aussi empêcher les reculs budgétaires de la protection sociale qui remettent en cause les acquis pour la santé, la retraite, la famille, les chômeurs.

D’autres choix sont pourtant possibles. Nous ne sommes pas condamnés à l’austérité permanente et à l’insécurité sociale. Il faut mettre en œuvre une politique qui parte des besoins sociaux, s’attaque aux inégalités. Une réforme fiscale d’ampleur permettrait une redistribution des richesses et une relance des investissements productifs au bénéfice de la grande masse de la population, s’inscrivant dans la transition écologique. Il faut redonner du pouvoir d’achat, augmenter les salaires, créer des emplois. Il faut créer les conditions d'une véritable reconquête industrielle. Il faut s’attaquer au capital, à la finance, à la rente des actionnaires qui est supportée par les salaries, les chômeurs, les précaires, les retraités et la jeunesse.

Il existe dans le pays une majorité de femmes et d’hommes disponibles pour cette alternative sociale et politique, des forces syndicales, sociales, associatives, politiques que nous voulons rassembler. Mettre un coup d’arrêt aux politiques en cours, imposer d’autres choix, cela ne peut se faire sans la mobilisation des salariés, sans l’intervention citoyenne.

- Pour dire non au budget d’austérité du gouvernement VALLS et appeler à ce qu’il soit rejeté!

- Pour dire non aux exigences du Medef!

- Pour rassembler et construire une alternative à la politique actuelle!

Nous appelons à organiser des manifestations à Paris et dans les grandes villes de France.

Rendez-vous, le samedi 15 novembre à 11 h, Place Arago à Perpignan
 

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Initiatives
commenter cet article
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 07:53
Transports et infrastructure: action du 4 novembre

Les communistes des P.O, salariés des "Transports et Infrastructures privé/public, appellent à l’action, le 4 Novembre 2014. (Rendez-vous près de la clinique St Pierre à 9 h30 ou à partir de 11 h devant la Préfecture).

Sur fond de politique d’austérité et de limitation du droit de grève, les politiques Low Cost se généralisent pour tous les modes de transport. Elles n’ont pas cessé de laminer et de précariser les emplois, de démanteler les organisations de travail, de développer et d’amplifier la sous-traitance, de faire éclater les entreprises intégrées, conduisant souvent à la privatisation ou à la mise en concession.

Quatrième paquet ferroviaire, projets d’ouverture des règles du cabotage routier et de réforme des services portuaires, ciel unique: les transports sont le laboratoire du dumping social.

Loin des formules incantatoires du Grenelle, le patronat sort sa calculette. Exit l’écotaxe, la réduction d’émissions de gaz à effet de serre, le transport multimodal… ce qui compte, ce sont les dividendes et les profits immédiats et maximums. Régressions durables, sociales et environnementales sont les ingrédients de ce capitalisme sans projet.

Depuis plusieurs mois, les conflits se multiplient dans tous les transports: SNCF, transports urbains, SNCM, dans l’aérien et l’aéroportuaire, dans le fluvial et sur les routes. Ils portent tous sur des questions et choix de société où se mêlent salaires et emploi, conditions de travail et pénibilité, développement du service public.

Pour élever le rapport de forces, il paraît indispensable de faire converger ces luttes en mobilisant l’ensemble des salariés des transports et infrastructures de notre département. Les communistes des P.O appellent à soutenir l'action de la CGT et proposent une grande mobilisation de tous les salariés des transports et des infrastructures pour exiger tous ensemble:

- L’augmentation générale des salaires, l'arrêt des suppressions et de la précarisation des emplois.

- Gagner des embauches pérennes dans tous les secteurs et améliorer des conditions de travail et de vie.

- Mettre un frein à la sous-traitance, mettre fin au dumping social et à la politique du bas coût (Low Cost), stopper l’abandon des missions publiques, les privatisations et mises en concession et la déréglementation.

- Gagner une véritable complémentarité entre les modes de transports dans un concept de multi modalité, un renforcement de la maitrise publique et du service public.

- Exiger des moyens de financements publics pour la régénération, la modernisation et le développement des infrastructures. Exiger le retrait des lois limitant le droit de grève et combattre toutes les atteintes aux libertés syndicales.

Sans oublier d’exiger un grand débat public sur la réforme des territoires voulue par le gouvernement, les transports et les infrastructures risquant d’être fortement impactés.

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Initiatives
commenter cet article
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 05:43

Aujourd'hui, lisez l'Humanité en ligne gratuitement sur www.humanite.fr 

Les quotidiens nationaux ne seront pas distribués aujourd'hui chez les marchands de journaux à la suite d'une grève des salariés de la distribution de la presse, s'inscrivant dans la journée d'action du 16 octobre. Nos lecteurs pourront lire gratuitement l'Humanité en version numérique sur www.humanite.fr et y trouver tout au long de la journée des informations sur le mouvement de défense de la protection sociale et de la santé.

16 octobre, l'Humanité en ligne gratuitement
Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Initiatives
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 19:17
16 Octobre: Manif pour la Sécu

L'austérité ça suffit!

Pour défendre la Sécu, manifestation le 16 octobre à 10 h 30.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2015 va entrer en discussion à l’Assemblée nationale. Le principe de solidarité qui fonde la sécurité sociale concerne tout le monde. Il doit être défendu face à au monde de la finance et des grosses entreprises qui ne pense que profits immédiats et face à un gouvernement qui se couche devant toutes les demandes du Médef. Le 16 octobre, à l’appel de leurs syndicats, des dizaines de milliers de salariés manifesteront pour défendre et améliorer notre protection sociale et pour dire «L’austérité ça suffit ! Non au pacte de responsabilité». Le Parti communiste appelle tous ceux qui aspirent à sortir de l’austérité et construire un projet réellement de gauche, alternatif aux choix anti-sociaux du gouvernement Hollande/Valls, à participer à cette importante mobilisation.

Dans les Pyrénées-Orientales, le PCF 66 soutient la manifestation qui partira du siège de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, avenue des Remparts-Saint-Mathieu, à 10 heures 30 et appelle tous ses adhérents, ses sympathisants, ses amis à assurer le succès de ce rassemblement
 

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique Initiatives
commenter cet article
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 14:20
Ensemble pour un autre avenir!

Comme nombre de citoyens, nous pensons que:

- l’orientation libérale revendiquée par le tandem Hollande-Valls conduit le pays à l’impasse.

- la situation des catégories sociales les plus démunies (elles ne sont plus les seules) devient de plus en plus insupportable.

- la mainmise de la droite sur la ville depuis 55 ans a fabriqué des élus dont les préoccupations sont éloignées de celles des perpignanais

- le Front national n’est pas un recours à la crise politique que traverse notre pays. L’opposition factice des élus FN sur notre ville le démontre.

- le rassemblement de tous ceux qui, à gauche, refusent de subir cette situation, est une urgence et un impératif.

C’est pourquoi les militants communistes de Perpignan ont décidé de passer à l’offensive en s’adressant à la population.

Par cette lettre, nous initions une démarche destinée à favoriser le rassemblement de ceux qui, à gauche, ne se résignent pas.

Si vous partagez l’esprit de notre initiative, n’hésitez pas à nous contacter et à nous rejoindre pour participer à des alternatives crédibles au service des citoyens.

Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 20:12
Le FN: une opposition factice

PERPIGNAN Depuis les dernières élections et la déroute de la gauche au premier tour, les 12 élus FN sont l’unique « opposition » à une majorité municipale regroupant toutes les forces de droite et du centre. Eclairage sur l’unanimisme droite/FN au conseil municipal.

Lors de la séance du 25 septembre, des citoyens peu informés, présents dans le public, ont du s’interroger pour savoir qui est cette opposition qui prétend « mettre le doigt là où ça fait mal ». Difficile, en effet, de noter la différence quand sur 53 dossiers à l’ordre du jour, 52 sont votés à l’unanimité et un seul fait l’objet d’un abstention peu explicite du groupe FN.

J’ai déjà eu l’occasion de noter dans ces mêmes colonnes l’écart entre le discours et les actes des élus FN, l’absence de propositions alternatives, les convergences sur les choix politiques entre les deux « camps ». Hormis quelques interventions (provocations devrais-je dire !) dans lesquelles on retrouve les thèmes de prédilection du discours FN (insécurité, stigmatisation de l’étranger, défiance par rapport aux langues régionales…) rien ne distingue ces élus dans le conseil municipal. Tous ceux qui s’intéressent un peu à la politique le savent : les projets politiques du FN et de la droite s’inscrivent dans la même logique capitaliste. C’est un même choix de société !

Motus sur les véritables raisons de la crise du coeur de ville

Pas un mot donc pour dénoncer les politiques d’austérité qui se succèdent ou les désengagements continus de l’Etat avec Sarkozy poursuivis par Hollande. Aucune intervention pour se préoccuper de la remise en cause des services publics…

Dans un tel contexte, le seul dossier qui mérite d’être souligné est celui du retour de l’université en cœur de ville. Un choix liant tradition (l’Université renoue avec un lieu déjà occupé, fin du 18e siècle) et modernité (un bâtiment neuf verra le jour en extension de la médiathèque) qui a de quoi séduire mais dont le coût ( 10 millions d’euros) sera supporté par les seules finances de la ville et donc du contribuable perpignanais. Une façon d’entériner de fait l’absence de subvention de l’Etat pour un tel projet, sujet qu’aucun élu n’a abordé.

L’un des objectifs poursuivis est le réinvestissement du centre ville et sa revitalisation par les étudiants. Une idée intéressante qui peut cependant laisser croire que la seule présence des étudiants est de nature à résoudre les difficultés du commerce en cœur de ville. Si ce dernier est en crise, c’est notamment parce que le pouvoir d’achat (particulièrement celui des étudiants) se réduit au rythme de la poursuite des politiques d’austérité : avis qu’aucun élu n’a exprimé. La fluidité de la circulation dans la ville est aussi sûrement en cause. Mais sur cela aussi : motus !

L’absence d’opposition véritable rend les séances du conseil municipal de plus en plus anesthésiantes. Les débats y sont à cent lieues des préoccupations de la population. Redynamiser Perpignan est un des enjeux pour la reconstruction d’une gauche au service des citoyens.

Michel FRANQUESA

* article publié dans le TC du 3 octobre 2014

 

Repost 0
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 06:24
Halte au massacre à Gaza

Mercredi 30 Juillet

Rassemblement à 18 h

Place Arago à Perpignan

(tous habillés en blanc)

Un massacre de masse se poursuit à Gaza, un crime contre l’humanité. Contre la population de Gaza, la cinquième armée du monde, celle d’Israël, sème la mort et la destruction des habitations, des écoles, des hôpitaux. Chaque jour ajoute son lot de dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants victimes des bombes et obus de Tsahal.

Et les chancelleries du monde entier regardent passivement un peuple se faire massacrer. Et le président de la France a l’ignominie de parler de «querelle» pour ce qui est une guerre sans pitié contre la Palestine. Pourtant, pour d’autres conflits, les mêmes sont prompts à intervenir.

Il n’y a aucune symétrie dans ce conflit: il y a un occupant et un occupé, il y a un agresseur et une résistance!

Chacun sait bien qu’il ne peut y avoir de solution militaire à ce conflit colonial à moins de faire disparaître le peuple palestinien. La solution passe par de vraies négociations sur la base du droit international et de l’existence d’un Etat palestinien.

Nul n’ignore que le gouvernement israélien actuel y est totalement opposé. Il faut mettre en place une protection internationale pour le peuple palestinien. C’est l’action des peuples du monde entier qui peut imposer à leurs gouvernements, à l’Union européenne, aux Etats-Unis de prendre les sanctions qui contraindront le gouvernement israélien à cesser le feu et à négocier. C’est la mobilisation ample, pacifique pour le droit et la justice qui fera cesser le massacre des innocents.

C’est pourquoi la Fédération des Pyrénées-Orientales du Parti communiste français appelle ses militants, ses amis, tous les progressistes, tous les pacifistes à participer massivement à la manifestation qui aura lieu mercredi 30 juillet à 18 heures place Arago à Perpignan.

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de la section PCF de Perpignan
  • Le blog de la section PCF de Perpignan
  • : Communiqués, informations et activités de la section PCF de Perpignan
  • Contact

Recherche