Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 09:00

Edito du  Rédac'chef du TC (René Granmont)

La fin de l’année est proche. On entre donc dans une période de fête pour les enfants et pour les grands.

Mais cette année, pour beaucoup, il aura fallu se serrer encore un peu plus la ceinture, jongler avec les fins de mois pour se payer un peu de joie. Ils seront nombreux ces «sans», sans travail, sans logement, sans papiers, pour qui la fête existera si peu. Ils seront encore plus nombreux ces travailleurs aux petits salaires, ces anciens aux misérables retraites, qui auront compté pièce par pièce pour faire un petit extra pour l’occasion…

Et pendant ce temps, d’autres, une minorité, se gobergeront, dilapideront des millions. Car il n’y aura pas de trêve pour la valse des milliards entre banques, sociétés d’assurances, fonds de pension et autres entreprises financières. Ces «maîtres du monde» continueront à s’enrichir sur le dos de notre peuple comme sur celui de tous les peuples du monde.

Bien sûr, nousTC3442 entendrons les chefs de gouvernement, en Grèce comme en Italie, en Espagne comme en France, faire assaut de flagorneries devant les fameux marchés financiers et expliquer que l’austérité, la paupérisation du plus grand nombre restent les seules solutions. Les dirigeants européens, tels des psychopompes aux côtés des âmes des défunts, accompagneront sans remords les peuples vers toujours plus de misère, toujours plus de détresse. Et les «grands» journalistes, bien en cour, applaudiront, comme des phoques dressés, les palinodies présidentielles au soir du 31 décembre.

Mais quand cesserons-nous d’accepter qu’aillent ainsi les choses dans notre pays?

Et si en 2012, tous ceux qui subissent la domination sans partage de ces aristocrates de la finance et de leurs laquais, prenaient leur destin en main? Si les salariés, les jeunes, les chômeurs, les créateurs, les petits entrepreneurs prenaient conscience qu’ils peuvent modifier le rapport de force dans le sens de leurs espoirs, qu’ils peuvent débarrasser le pays de Nicolas Sarkozy et permettre la mise en œuvre d’une politique de réel changement? «Tu crois au Père Noël» vont me dire certains. Et pourtant c’est cette possibilité qu’offre le Front de gauche et son candidat, Jean-Luc Mélenchon qui, comme il le déclare, veut «rendre visibles les invisibles».

Alors, croyons au Père Noël… Joyeuses fêtes à tous!

Partager cet article

Repost 0
Publié par PCF Perpignan - dans Lu dans la presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la section PCF de Perpignan
  • Le blog de la section PCF de Perpignan
  • : Communiqués, informations et activités de la section PCF de Perpignan
  • Contact

Recherche